Le Printemps des Hirondelles

Directeur de commission : Anthony Gontier
2020

Objectif

Mettre en œuvre un mobilier urbain pilote répondant à deux problématiques citadines : l’accueil de la biodiversité, la collecte et la valorisation des déchets organiques.

Description

L’action a été finalisée au printemps 2021 avec la pose du mobilier urbain. Les oiseaux ont mis l’été à s’approprier le mobilier et nous constatons des approches sur les nids et le composteur. Le composteur est à ce jour utilisé par les riverains et est quasiment plein, il entre en maturation.

Partenaires

Ligue de Protection des Oiseaux, Compostons, les Compagnons du Devoir, Ville de Montpellier, Métropole de Montpellier, ROXIM, VEOLIA, Groupama Méditerranée, LERN Architectes et AGN Avocats.

Mireval_JCE_CIVL

AOC Muscat de Mireval, le petit terroir aux grands vins

L’AOC Muscat de Mireval ouvrira la soirée de gala de la Convention nationale de la JCEF à Montpellier le 17 juin prochain. Si la Cave Rabelais est l’une des plus petites caves coopératives de l’Hérault, ses Muscats AOC sont grands : une de ses cuvées bio figure parmi les 50 meilleurs vins du monde ! Une satisfaction pour le président de la cave Jean-Marc Rossel, qui a récemment fait découvrir le terroir de Mireval à la présidente de la JCE de Montpellier Gwendoline Lefebvre.

M. Rossel, l’AOC Muscat de Mireval n’est pas très connue du grand public. Comment l’expliquez-vous ?
Par la taille de notre terroir avant tout. Nous cultivons 130 hectares seulement de muscat petit grain blanc, avec de faibles rendements compte tenu de la nature des sols (calcaires faits d’alluvions anciennes et de galets roulés). L’aire d’appellation s’étend sur les communes de Mireval et de Vic-la-Gardiole et nous produisons moins de 5.000 hectolitres de vin par an. Nos metteurs en marché embouteillent 80% de notre production ; nous vendons le reste au caveau, ainsi que sur notre boutique en ligne. J’ajoute que l’AOC de Mireval n’a été reconnue qu’en 1959 : l’AOC Muscat de Frontignan nous devance donc historiquement en matière de notoriété, avec une aire de production plus vaste !

Vous faites donc de la qualité votre principal argument de vente !
Oui, la trentaine de vignerons coopérateurs travaille dans le même esprit et pratique une agriculture raisonnée et qualitative. Nous vendangeons toutes nos vignes à la main. Trois producteurs se sont même engagés dans une conversion en bio. Cette exigence nous vaut d’être régulièrement récompensés. Cette année, nous cumulons la reconnaissance des journalistes du magazine japonais Wine Kingdom, qui ont classé un de nos muscats bio parmi les 50 meilleurs vins du monde, plusieurs médailles d’or, d’argent et de bronze au Salon de l’Agriculture de Paris ainsi que la médaille d’or du concours mondial des vins Féminalise.

Comment définiriez-vous la spécificité « Muscat de Mireval » pour les consommateurs ?
Le fruit, la légèreté et la finesse. J’insiste sur ces caractéristiques car nos Muscats n’ont rien de ce qui peut parfois rebuter les consommateurs : le sucre et la lourdeur. Pas de « Muscat cassoulet » chez nous : nos flacons offrent des arômes de fleurs blanches, des notes de fruits et de miel. Le cahier des charges de l’appellation spécifie une teneur en sucre de 110 à 125 grammes : nous faisons tout pour être proches du seuil le plus bas. Le CIVL a fait de 2017 l’année de l’AOC Muscat de Mireval : la Convention de la Jeune Chambre Économique Française représente une nouvelle opportunité de faire découvrir nos produits à l’échelle nationale.

 

Légende photo © Ph. Ferrer
Dans le vignoble de Mireval : Philippe Cros (Chargé promotion qualité CIVL), Gwendoline Lefebvre (présidente JCE Montpellier), Jean-Marc Rossel (président Cave Rabelais), Karine Baudoin (sénatrice JCI).

Au siège du CIVL à Narbonne : Philippe Cros (Chargé promotion qualité CIVL), Karine Baudoin (sénatrice JCI) et  Jean Daurat-Fort (président de l'AOC Fitou).

Le Best of de l’AOC Fitou à la Convention nationale de la JCEF

Les congressistes de la Jeune Chambre Économique Française réunis à Montpellier à la mi-juin découvriront les Ambassadeurs du Fitou lors de leur soirée de gala. L’occasion de faire un point sur l’évolution de la plus ancienne AOC rouge du Languedoc avec son président Jean Daurat-Fort. Philippe Cros, Responsable Qualité Promotion du CIVL, avait donné rendez-vous à Karine Baudoin, Sénatrice JCI en charge du partenariat avec le CIVL, au siège de l’interprofession à Narbonne.

M. Daurat-Fort, pouvez-vous nous situer géographiquement l’appellation Fitou?
Le vignoble de l’appellation Fitou s’étend sur 2275 hectares que l’histoire viticole a répartis en deux aires distinctes : à l’Est sur le piémont des Corbières maritimes et au bord des étangs et de la Méditerranée ; à l’Ouest au pied du Mont-Tauch, dans de petits bassins au sein de vallées étroites. On dénombre ainsi plus de 22 types de sols différents. Nos vignerons pratiquent généralement une agriculture raisonnée, soit en démarche Terra Vitis soit en conversion bio. Fitou est une appellation à dimension humaine avec 42 domaines et 3 structures coopératives répartis dans les neuf villages de l’appellation.

L’AOC Fitou est née en 1948. Quelles évolutions majeures l’appellation a-t-elle connues en presque 70 ans ?
Les vignerons façonnent des vins de plus en plus élégants, en particulier depuis 1974, date à laquelle l’appellation a inclus les cépages mourvèdre et syrah, qui sont venus avec leurs arômes compléter la force du carignan et le velours du grenache noir. Les Fitou étaient essentiellement des vins de garde, charnus, avec beaucoup de matière. Nous proposons désormais des vins charpentés à fort potentiel et des vins aromatiques à déguster dès la deuxième année, tous gourmands et racés, généreux et solaires. Nous travaillons actuellement sur un dossier de hiérarchisation : j’espère que nous obtiendrons l’appellation communale en 2018, et pourquoi pas un Cru Fitou à terme !

Vous présenterez aux membres de la JCE un choix de vins baptisé Les Ambassadeurs du Fitou. Quelle est la particularité de cette sélection ?
Les Ambassadeurs représentent l’appellation, ses vignerons, ses vignobles et ses terroirs. Chaque année en novembre, un jury de personnalités (journalistes, blogueurs, sommeliers…) sélectionne 12 cuvées emblématiques de l’AOC Fitou parmi 80 échantillons proposés. Le Chef sommelier de l’Hôtel de la Cité de Carcassonne Baptiste Ross-Bonneau déguste et commente chaque cuvée. Nous avons mis en avant les Ambassadeurs avec succès lors de l’opération Happy Languedoc dans les restaurants parisiens en décembre dernier. Les participants à la soirée de gala de la Convention nationale de la JCE pourront donc déguster un Best of des flacons de l’AOC Fitou !

 

Légende photo © Ph. Ferrer
Au siège du CIVL à Narbonne : Philippe Cros (chargé promotion qualité CIVL), Karine Baudoin (sénatrice JCI) et Jean Daurat-Fort (président de l’AOC Fitou).

12141618_646847522084637_2050587109004593326_n

Tapa’s 1 job

Ce jeudi 15 octobre 2015, la Jeune Chambre Economique de Montpellier recevait au Le Mas Campo plus de 70 personnes pour la 1ère édition des rencontres Tapas’1 Job. Une soirée très riche en échange d’expériences, de rencontres. Merci à Mme Chantal MARION, Vice-Présidente à Montpellier Méditerranée Métropole en charge de l’économie et de l’emploi d’être venue nous rendre visite et à Grégory Blanvillain, Président de la Commission « Réseaux » de la CCI de Montpellier, dans le cadre de la semaine « Booste tes réseaux ». Merci à tous les participants pour votre présence et merci à nos partenaires pour votre soutien. A très vite pour la 2ème édition.

Logo-Parlementreprise

Parlem’Entreprise — 2015

Rapprocher le monde de l’entreprise et « le » politique, c’est possible !

Initiée en 2006, cette action nationale est maintenant récurrente depuis 9 ans. Tout d’abord au sein de l’Assemblée Nationale, puis au Sénat et enfin au Parlement Européen, toutes ces institutions ouvrent leurs portes aux Jeunes Chambre Economiques.

Le concept est simple : Dans un premier temps, solliciter les députés de nos territoires pour aller à la rencontre des entreprises de leur circonscription. Depuis deux ans cette action vise à mettre en valeur celles qui œuvrent dans le champ de l’économie circulaire et des économies du futur.

Dans un deuxième temps, les membres de la Jeune Chambre Economique Française passent une journée à l’Assemblée Nationale pour en découvrir le fonctionnement et le travail parlementaire. C’est aussi l’occasion d’échanger sur les problématiques économiques de nos territoires.

 

Parlem’Entreprise à Montpellier

 

Ce lundi 19 octobre 2015, la Jeune Chambre Economique de Montpellier a participé à la première partie de son action Parlem’Entreprise.

Accompagnés de la députée Madame Fanny Dombre Coste, les membres de la Jeune Chambre Economique de Montpellier ont visité l’entreprise « Electric Motion » qui propose une moto totalement électrique, véritable alternative aux motos thermiques. L’occasion pour Madame la Députée de découvrir cette TPE qui emploie aujourd’hui 9 personnes et d’échanger sur les problématiques auxquelles elle se heurte.

Visite de l’Assemblée Nationale

 

Deuxième partie de l’action, les membres de la JCE de Montpellier ont été accueillis par Madame la Députée à l’Assemblée Nationale ce mercredi 21 octobre.

Programme chargé : Accueil petit déjeuner à l’hôtel Lassey, discours d’accueil de François Michel Lambert (député et président de l’Institut de l’Economie Circulaire), discours de Céline Bléher (Présidente de la Jeune Chambre Economique Française), visite de l’Assemblée Nationale, repas au restaurant de l’Assemblée Nationale et pour finir, participation à la séance « questions au gouvernement ».

10945607_10156122800800640_6990968919735571787_n

 

100 membres de la JCEF, 100 ans d’actions pour la 10ème édition de Parlementreprise à la rencontre de 42 députés

 

 

Sans titre 1

Tapas’1 Job 2015

tapas1jobTu es récemment arrivé(e) sur Montpellier et à la recherche d’un emploi ?

Les rencontres Tapas’1 Job sont faites pour toi !

Viens booster ta carrière le jeudi 15 octobre 2015 en rencontrant un panel d’entreprises du tissu économique  Montpelliérain et d’institutionnels.

Au programme ? Conseils et retour d’expérience autour d’un cocktail et de Tapas pour développer ton réseau et peut être décrocher ton futur job…

Pour plus d’informations et pour participer à cette rencontre originale adresse nous tes demandes et ton CV à l’adresse suivante : jce.tapas1job@gmail.com

 

 

 partners

 

Capture

Economie Circulaire

L’action vise à valoriser et fédérer les initiatives locales en matière d’économie circulaire en sensibilisant les acteurs économiques locaux et en rendant la démarche accessible. L’équipe du projet a mené une enquête auprès des acteurs locaux afin de recenser leurs actions, leurs projets, leurs freins et moteurs. Un livre blanc sera remis aux institutions et aux acteurs économiques. En marge, un programme de conférences sillonne le département.

 

Fonctionnement:

 

image
Les membres de la Jeune Chambre Économique Française souhaitent agir pour anticiper et mieux maîtriser les mutations d’ordres économique, social, environnemental et culturel des années à venir. L’économie mondiale est à la veille de profondes mutations avec une raréfaction prévue des ressources énergétiques de la planète. Cela aura un impact sur la société entière, les modes de vie et de consommation, les activités économiques. Pour les membres Jeune Chambre, l’économie circulaire, et plus globalement les économies du futur sont donc des thèmes essentiels à explorer et à expérimenter.

 

Sans titre 1

NOTHING BUT NETS – 2011

Le 18 juin 2011, la Jeune Chambre Economique de Montpellier à organisé une collecte de textiles qui a permis de récolter 2 tonnes de vêtements qui serviront à financer des moustiquaires traitées pour lutter contre le paludisme. Cette action s’est faite dans le cadre de l’action « Nothing but nets » en partenariat avec l’UNICEF.

 

 

babyboom_04_763x508

Baby Boom – 2004

En 2004 , la Jeune Chambre Economique de Montpellier a décidé de promouvoir le concept des crèches interentreprises, elle à créé un Guide de création de crèches sur CD-Rom. Son lancement a eu lieu
lors d’une table-ronde sur le thème « Crèche interentreprises : mode d’emploi » en présence
de la Présidente Nationale de la JCEF, du Directeur du Développement Durable du Groupe
Casino (président de l’Association pour le Développement des Emplois de Services), et de
JCE locales ayant mené des actions sur ce thème à Limoges et Monaco.

 

38_760x570

REMCAR 2 – 2005

Le 13 juin 2005, la JCE de Montpellier a co-organisé le deuxième forum « Rencontres en Milieu Carcéral ». Cette deuxième édition était le fruit de la phase de transmission entre la commission « REMCAR ? sens des peines » entre la JCEM, l’administration pénitentiaire ( Maison d’arrêt de Villeneuve lès Maguelone et le service départemental d’insertion
et de probation) et la société GEPSA
(Groupement des entreprises pénitentiaires de services associés).